La méditation n’est pas ce que tu crois…

Coucher de soleil, méditation, pleine conscience

La méditation n’est pas une pratique religieuse ni sectaire. La méditation n’est pas réservée aux bobos ou aux moines bouddhistes. La méditation est une façon d’être et pas une technique. Elle permet d’être à soi et d’être exactement là où l’on est, comme on est, sans jugements, au moment présent. Il n’y a pas de but à atteindre où de technique à développer. La méditation est un état de pleine conscience. C’est-à-dire la conscience de chaque instant, une attention portée au moment présent, au monde, aux autres et à soi. La pleine conscience est donc l’attention portée à un instant précis à travers notre esprit, notre cœur, notre corps et nos différents sens ; ouïe, odorat, toucher, vue, goût.

La pleine conscience regroupe nos observations de l’expérience vécue. Au plus, la pleine conscience est pratiquée délibérément, au plus elle s’invitera de façon spontanée, sans efforts, dans ta vie.

Au départ donc, la pratique invite à s’asseoir et à porter notre attention sur le souffle le plus communément. Ensuite, les exercices seront variés et porteront sur ton corps entier et sur tes pensées, tes émotions, les éléments extérieurs, etc. 

La pleine conscience nous invite pas à pas à mieux nous connaitre. C’est un acte de bienveillance envers nous-même et également envers le monde.

La pleine conscience nous exerce à prendre la distance nécessaire afin de nous libérer des chaines invisibles desquelles nous sommes souvent prisonniers dans nos conflits émotionnels, nos désirs, nos actes conditionnés depuis tant d’années. Combien d’entre nous sont enlisés dans le quotidien, dans des gestes, des actes, des pensées machinales sans plus aucune réflexion ? Qui ne se reconnait pas dans le mode « pilotage automatique » au volant de sa voiture sur une route qu’il ne devait pas du tout prendre ? Avec peut-être cette impression de vivre sans VIVRE ? De regarder sans voir ? D’entendre sans écouter ? De manger sans goûter ? De sentir sans apprécier ? De toucher sans partager ? Tous ces instants où nous sommes considérablement en perte de contact avec le monde et avec notre intériorité. Phénomène qui se renforce exponentiellement avec notre connexion H24 par nos smartphones avec les réseaux sociaux notamment. Sommes nous si connectés que cela finalement ?

La pleine conscience peut considérablement nous éviter pas mal de souffrance. Elle nous enseigne le recul nécessaire, la juste interprétation, la remise en question, l’appropriation de soi.

Si je te donne cet exemple ; une vieille amie passe sur le trottoir d’en face, tu lui fais signe, elle te voit selon toi et tourne les talons. Que ressens tu ? De la honte ? De la gêne ? De la tristesse ? De la colère ? Tu penses qu’elle ne veut pas te dire bonjour, peut être qu’elle t’ignore délibérément ? Ton esprit peut s’emballer et imaginer qu’elle t’en veut pour quelque chose ?

Et si tu prenais l’expérience sous un autre angle et qu’elle ne t’aurait simplement pas vu(e) ? Il nous arrive bien souvent de nous méprendre sur ce qui est réellement.

Un autre exemple : tu es au volant derrière une voiture qui roule très doucement, cela fait quelques minutes que tu es derrière et tu commences à t’énerver. Tu es pressé(e) en plus, tu vas être en retard à ton rdv. Elle freine, reprend sa route, met le clignoteur puis non, redémarre. Oui mais quoi à la fin ?! Tu en viens à klaxonner et à sortir des noms d’oiseaux ! … Et si cette personne cherchait son chemin, cela ne t’es jamais arrivé ? Et si elle se sentait pas bien, qu’elle faisait un malaise ? Et au passage, si tu étais parti(e) à temps peut être ne serais tu pas si pressé(e) ?

Toutes ces pensées naissantes viennent sans qu’on y pense et seront différentes selon chacun. Notre interprétation du monde nous est propre et est dépendante de notre vécu, de notre caractère, de notre sensibilité, de notre éducation,… Pour pouvoir enrayer le flux de ces pensées incessantes il faut cesser de les nourrir.

La pratique de la méditation ou pleine conscience t’amène à observer petit à petit et de plus en plus finement ces vagues incessantes que font tes pensées et par une pratique régulière, tu remarqueras qu’il est possible de te libérer des pensées envahissantes qui t’enferment souvent dans des prismes négatifs. La pleine conscience te rend le pouvoir et ta liberté. Ton esprit se clarifie et il deviendra plus facile pour toi de porter un regard neuf et dépourvu de tout jugement. Tes pensées ne sont que des pensées et ne sont pas la représentation exacte des choses et de ce que tu es ou de ce que les autres sont.  Bien trop souvent nos pensées dirigent notre vie sans même que nous nous en rendions compte.

Pour pratiquer, il ne faut rien de spécifique ni de moment spécifique. Il faut ta motivation. Ce n’est qu’en essayant et en pratiquant que tu ressentiras les bienfaits de la méditation et que tu en décèleras l’importance et la nécessité. Une fois cette étape franchie, il te sera essentiel de le faire et tu dégageras du temps pour cette activité. Ensuite, tout moment de ta vie pourra être propice à la pleine conscience. Manger en pleine conscience, se doucher en pleine conscience, faire du sport en pleine conscience, marcher en pleine conscience,… ! Tout porte à s’éveiller !

Est-ce que quand tu es au sport tu es vraiment au sport ? Ou penses tu à la réunion que tu dois diriger juste après ? Quant tu manges tu sais de quoi tu te nourris ? Ou tu prépares dans ta tête la liste des courses pour la semaine ? Quand tu prends un bain, en profites tu ? Ou tu navigues sur les différents réseaux sociaux ?

En résumé, développer ta pleine conscience c’est t’éveiller, à toi, au monde, aux autres. C’est être là, consciemment, dans l’observation de ce qui est, sans jugements. C’est quelque part redécouvrir, faire l’effort de mettre toutes ses connaissances, tous ses acquis de côté et d’appréhender le monde avec de nouvelles lunettes. La pleine conscience t’invite à un éveil constant et varié.

Il n’existe pas de meilleur endroit et meilleur moment que là où tu te trouves juste ici et maintenant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s